Des professeurs des écoles interdits de CP et CE1

Nous apprenons que dans l’Hérault des directeurs auraient reçu cette semaine un mail de la DSDEN leur demandant de ne pas mettre en CP et CE1 des collègues qui auraient refusé de faire passer les évaluations nationales ou de faire remonter les résultats.

Voici le mail reçu (cliquez pour agrandir):

Si vous vous demandez si le directeur qui n’est pas un chef d’établissement a le droit de faire ça, la réponse est oui. Le code de l’Education donne la compétence au directeur d’arrêter la répartition après avis du conseil des maîtres.

Après avis du conseil des maîtres, le directeur répartit les élèves en classes et groupes et arrête le service de tous les enseignants nommés à l’école. Dans le cadre du projet d’école, il organise les éventuels échanges de service ainsi que le service des enseignants relevant du dispositif Plus de maîtres que de classes.

Bulletin officiel spécial n°7 du 11 décembre 2014

Le snuipp34 a réagit sur son site:

Par contre, nous apprenons que plusieurs IEN demandent aux directeurs / directrices de retirer les classes de CP/CE1 aux collègues n’ayant pas saisi les résultats des évaluations… C’est inacceptable, d’autant que cette forme de sanction déguisée ne respecte pas les textes réglementaires !

Pour les circonscriptions où les IEN s’immiscent dans les répartitions des classes : Ces pressions sont scandaleuses mais elles sont aussi en dehors de tout cadre légal… L’article 2 du décret n°89-122stipule que la répartition est une compétence du directeur / de la directrice d’école, après avis du conseil de maîtres (et absolument pas de l’IEN). Là aussi, contactez-nous et surtout, faites bloc en équipe, ne vous laissez pas diviser ni imposer des répartitions !

Snuipp34
L'application gratuite des professeurs des écoles:
Tous nos articles et pleins d'autres services gratuits pour les PE