Les professeurs des écoles grands perdants de la future réforme des retraites?

Les professeurs des écoles grands perdants de la future réforme des retraites?

Jean-Paul Delevoye a remis ses recommandations pour la future réforme des retraites à l’executif. Les grands perdants risquent d’être les enseignants et en particulier les professeurs des écoles.

En effet le point qui change la donne est de ne plus prendre en compte pour le calcul de la retraite les revenus des six derniers mois mais ceux de l’intégralité de la carrière.

Voilà qui change tout ! Inutile pour sa dernière année de devenir CPC, directeur d’école, enseignant référent (etc…) pour s’assurer une retraite correcte (oui c’est une pratique courante).

Le point positif c’est que les primes seront probablement mieux prises en compte dans le calcul de la retraite mais cela ne concerne que très peu les professeurs des écoles (contrairement à d’autres catégories de fonctionnaires ou aux enseignants du 2nd degrés qui seront quand même perdants également).

La perte pourrait être d’environ 400-500 euros par mois soit 4800 à 6000 euros par an (à moduler en fonction des parcours).

La seule manière de compenser cette perte est de procéder à une revalorisation importante des salaires des professeurs des écoles. Jean-Paul Delevoye évoque un « new deal » nécessaire pour les professeurs des écoles.

Les discussions doivent commencer prochainement entre l’executif et les organisations salariales.

Article complémentaire France Info

L'application gratuite des professeurs des écoles:
Tous nos articles et pleins d'autres services gratuits pour les PE
Tagués avec : , , ,

0 Comments on “Les professeurs des écoles grands perdants de la future réforme des retraites?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*