L’outils qu’il manque aux écoles

L’outils qu’il manque aux écoles

Il est actuellement demandé aux directeurs/trices d’écoles d’être très réactifs pour informer les parents. Il faut dans l’urgence leur passer des consignes, puis de nouvelles parfois contraires dans les heures qui suivent.

Le moyen de communication « officiel » est pour l’instant le cahier de liaison. On peut constater qu’il n’est pas pleinement efficace (élèves absents qui n’ont pas l’information, parents qui ne le consultent pas quotidiennement, cahier oublié à l’école etc…) et que l’information ne circule pas comme elle devrait.

Le cahier de liaison n’est plus adapté aux demandes institutionnelles d’une communication de masse et rapide.

De nombreuses écoles se tournent légitiment vers des outils numériques (Klassroom, Educartable, Beneylu School, divers ENT, …). Ils font cependant face à des problématiques d’autorisations hiérarchique. Certains logiciels ou applications sont autorisés dans des départements, des circonscriptions alors qu’ils sont interdits dans d’autres. Il n’y a pas d’harmonisation nationale.

Des directeurs/trices ont alors opté (parfois sur demande d’IEN) pour des mailing listes. Ce n’est pas non plus une solution fiable. Sans aide administrative il faut trouver le temps de recueillir les adresses email des parents et de les saisir. Une fois l’opération effectuée et après quelques envois on peut vite être confronté au fait que les mails peuvent se retrouver dans le SPAM des serveurs de messagerie ou directement bloqués sans être distribués (black list).

La solution:

Selon moi la solution doit venir directement de l’Education Nationale. Nous avons un outils qui est efficace et qui se nomme ONDE (anciennement Base-Elève).

Il faudrait implémenter une fonction permettant d’envoyer un SMS ou un email à tous les responsables d’une classe ou d’une école. Un informaticien chevronné doit être capable de le faire en une poignée d’heures.

Cette fonction serait utile pour les situations d’urgence (épidémie, fermeture d’école, PPMS, absence d’un enseignant, sorties scolaires…).

Il faudrait également permettre aux parents de mettre à jour en ligne la fiche de renseignements en rendant obligatoire la saisie d’une adresse email. La mise à jour effectuée directement par les responsables légaux avait été annoncée en février 2017 par le ministère mais n’est toujours pas effective.

Espérons que l’Education Nationale confrontée à la crise du coronavirus en profite pour en tirer des conclusions et accélérer l’amélioration de ses outils numériques au service des écoles. Il faudra aussi remettre sur la table la question des aides à la direction, les directeurs ne peuvent pas faire face seuls à toutes ces demandes.

Pour information:

Voici à quoi ressemble la plateforme de gestion administrative (réception de mails, informations administratives, participation au mouvement, …) des professeurs des écoles en mars 2020.

Merci de partager cet article.

L'application gratuite des professeurs des écoles:
Tous nos articles et pleins d'autres services gratuits pour les PE
Tagués avec : , , , , , , ,

5 Comments on “L’outils qu’il manque aux écoles

  1. Je suis entièrement d’accord avec cet article !!!! Ne pourrait on pas aussi envisager les élections des parents d’élèves par ce biais là aussi !?

    • On a fait il y a un an ou deux un article sur le vote par internet. On avait calculé tout le gaspillage de temps, papier, de ressources lié aux élections 😉

  2. un logiciel permettant d’envoyer sms depuis l’ordinateur ou alias du numero de tel du prof… (le prof peut etre en situation de confinement avec juste son tel).

    • Il y a pleins de solutions possible. Il faut juste que le ministère se saisisse de l’urgence et de l’utilité au jour le jour.

  3. Tout à fait d’accord. J’utilise classe Dojo pour ma classe, mais pas mes collègues, qui peuvent être plus ou moins réfractaires. Avec un onglet dédié dans Onde, l’outil de communication serait à la fois officiel et super efficace. Avec Dojo, les parents sont informés d’un message dès que celui-ci est posté..comme beaucoup, les parents sont souvent sur leur portable. Les cahiers de liaison, eux, restent parfois plusieurs jours, voire semaines, sans être ouverts…(comme les cahiers de classe qui devraient être signés toutes les semaines d’ailleurs 😉).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*