Les classes ne fermeront plus lorsqu’un élève sera positif

Les classes ne fermeront plus lorsqu’un élève sera positif

Lors de son point presse hebdomadaire Olivier Veran, ministre de la santé, a annoncé que les règles sanitaires dans les établissements scolaires allaient être assouplies.

Le ministre indique que les enfants ne sont pas vraiment des vecteurs de contamination entre eux.

A partir de maintenant si un élève est positif il sera isolé 7 jours mais cela n’entraînera pas automatiquement la fermeture de sa classe ou de son établissement. Il faudra pour cela plusieurs cas dans une même classe ou la mise en évidence d’une chaîne de contamination.

L'application gratuite des professeurs des écoles:
Tous nos articles et pleins d'autres services gratuits pour les PE
Tagués avec : , ,

41 Comments on “Les classes ne fermeront plus lorsqu’un élève sera positif

  1. Sublime!
    On change les règles en fonction de l’économie. Partout la situation impose un durcissement mais dans les écoles on assouppli….c’est vrai qu’il n’y a pas de risques vu que ce sont des enfants.
    Comment ? Il y a des adultes aussi?
    Ah les profs? Ouf j’ai eu peur, j’ai cru que c’étaient des personnes importantes…

      • C est absolument scandaleux !
        On prends les instits pour des soldats. Et quid des instits vulnérables qui sont en face de 30 enfants non masqués ? C est juste un scandale !
        On est là garderie pour que les parents aillent travailler…
        On nous disait que les masques n eraient pas utiles qd il n y en avait pas… maintenant on nous dit que les enfants ne sont pas vecteurs pour laisser les écoles ouvertes pour l économie.
        Une honte.
        C est de la mise en danger volontaire.

        • Et le préjudice subit par les enfants en quatorzaine personne n ´en parle! Qu’est qui est le plus dangereux le COVID ou des enfants coupés de leur copain, de leur vie sociale et de leur droit à l instruction. Je suis PE et je constate aussi les effets néfastes de cette quatorzaine sur les enfants…

          • Serions-nous dans cette situation si les enfants portaient des masques comme les petits italiens qui dès 6 ans savent porter le masque ?
            Et que dire de la bonne idée d’envoyer nos enfants à la piscine ? Un lieu bien fermé où les gouttelettes stagnent dans l’air avec des vestiaires sans distanciation ?
            Non, le mieux, c’est de faire comme s’il n’y avait aucun risques et que tout était sous contrôle, que nous avions des traitements pour les malades et surtout un vaccin efficace en prévention !
            Bon courage à tous.
            Prenez soin de vous avant qu’il ne soit trop tard.

          • Vous allez expliquer tout ça aux deux collègues que je remplace qui ont le covid dont l’un a sa classe fermée et pas l’autre. Je suis tout seul dans l’école, mais comme je suis remplaçant, je suis automatiquement immunisé où je perds la journée ou mes journées de salaire pour passer des tests où je ne suis pas prioritaire.

          • Vous n’êtes sûrement pas PE personne vulnérable. Moi oui alors la réponse est toute trouvée. Je risque ma vie en allant travailler avec un masque en tissu fourni par l’éducation Nationale, sans gel hydroalcoolique, avec 30 enfants non masqués qui me toussent dessus , que je dois moucher, dans une salle des maîtres de 10m2 pour 10 personnes. Sans enseignants pas d’école. Nous méritons d’être protégés autant que n’importe quel autre salarié !

        • Tout à fait d’accord ! On nous fait tout avaler, il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots pour ne pas dire autre chose ! Déjà et une fois encore, les enseignants et autres adultes à l’école primaire étaient mois bien considérés que leurs collègues du secondaire puisque on nous impose de porter un masque (dont les qualité de filtration sont douteuses) alors qu’aucun des élèves n’en porte, intérêt plus que limité, protection des personnels nulle et là vous verrez que ça sera pareil au primaire on ne fermera pas si un enfant a le covid par contre dans le secondaire où ils peuvent se garder tt seul là ça fermera (on ne regarde pas qu’à l’extérieur ils sont les uns sur les autres à faire la fête…) FAUT ARRÊTER DE SE MOQUER DU MONDE !

          • Dans le secondaire, la situation est tout aussi absurde et non, on ne ferme pas les classes, et encore moins l’établissement. Sous prétexte qu’ils ont le masque justement ! Mais on oublie qu’il ne le porte pas en sport, à la cantine, le baissent dans les couloirs et le retirent pour fumer … Croyez moi ! Nous ne sommes pas mieux considérés ! Mais moi, j’estime que les primaires devraient et pourraient porter le masque !

        • Quoi ???? Il faut aller bosser même en période de covid ????? Oh mon dieu mais quelle révolution !!!!! Eh oui messieurs dames les « professeurs » il va falloir participer à l’effort national pour une fois vous ne faites pas exception… Bienvenue dans le monde réel dont vous êtes coupés depuis fort longtemps j’imagine que la marche doit être
          haute !!!!!

          • Mdr!!!!
            Coupés du monde réel !!!! Mais qu’est ce qu’il ne faut pas lire…. Nous n’avons pas de parents, grands parents, conjoints, enfants, amis ???? Contrairement à ce que vous pensez nous sommes loin de vivre dans une bulle en autarcie !!!! Ce sont ceux qui en parle le plus qui en font le moins…. N’est ce pas ?

        • Le mépris dont vous faites preuve déconsidère toyalement vos propos. Vous ne connessez rien à rien mais faites semblant en vous cachant derrière votre soit disant ironie.

      • Euhhh et nous le personnel de cantine et de ménage…on est certainement les plus oubliés de tous… Et pourtant c’est bien nous qui juste après le confinement passions 36 fois par jour derrière tous les enfants pour tout re désinfecter entre chaque contact…

      • C’est tout simplement votre boulot d’instit…. si vous comparez l’enseignement avec de la garderie votre place est ailleurs !!!!
        Dans les hôpitaux nois avons bossés chaque jour ..
        J’adore les enseignants et suis la 1ere a les soutenir mais votre commentaire est inacceptable

    • Je suis en IME, classe avec des élèves de 12 à 5 ans, port du masque pour les élèves impossible et ils viennent te parler à 40 cm de la figure. Certes j’ai mon masque mais masque qui protège les autres mais aucune protection pour moi. Alors oui, je pense que les adultes des écoles où les élèves n’ont pas de masque sont et seront les victimes de notre système économique. L’arrêt de travail ? Je n’y pense pas pour moi mais je ne jetterai pas la pierre à ceux qui prennent cette voie.

    • Il ne faut pas oublier que ce ministre nous a menti et à envoyer indirectement des milliers de gens à la mort.
      Donc il continu en toute impunité
      L l’éducation nationale avance à contre courant
      M BLANQUER obsédé à faire une rentrée « normale » au détriment de normes sanitaire obtimales.

    • Il n’existe pas d’autre profession qui s’expose ainsi. C’est aux enseignants de réagir, et vite; car je pense que l’état se sert de cette tranche de la population pour étoffer la couverture immunitaire (parents pas trop âgés en général.. Les enfants font des formes simples…) mais les adultes confrontés à 28 élèves non masqués en milieu clos ne comptent pas.

  2. Peut être n’es tu pas une personne vulnérable qui risque sa vie en chopanr le virus ou au mieux des séquelles sur le plan cardiaque,neurologique ou rénale!! Bref, si peu comparé à l’arrêt momentané de l’instruction à laquelle les enfants ont droit. Et les priver de leurs copains pendant quelques temps,quelle honte!! Si quelques profs,instits ou autres personnels encadrants tombent sur le front,c’est pas grave,hein? Ils sont déjà tout le temps en congés,ces feignants! Ils devraient se réjouir d’une promesse de repos éternel!! De bons petits soldats! On leur décernera peut être une médaille du mérite à titre posthume! Pas de bol! La faute au corona!!!
    On est bien d’accord que de profonds fossés se creusent entre les enfants qui ne manquent de rien et ceux qui sont déjà privés de beaucoup trop voire de tout. Et encore une fois,ce sont eux qui trinquent le plus,mais que fait l’état pour protéger son personnel? Il faut parer au plus pressé: garder les enfants. Ne pas penser à la prise de risques. Participer à l’effort national! Et si on en crève de cette saleté de virus,tant pis! C’est la vie!

    • Tu as tout dit
      Tu crois qu’on va avoir une
      médaille ? 🎖️😂
      Même pas un mot sur les personnels vulnérables,ni les adultes de l’école, d’ailleurs les asems sont toutes infectees dans une école, certaines hospitalisées, il faut juste s’en sortir et ne pas mourir,
      Il ne faut compter que sur soi et surtout pas sur le gouvernement…
      Les enfants ne seront pas plus traumatisés s’ils manquent une semaine d’école, que les adultes vulnérables qui vont travailler la peur au ventre,
      Dans cette crise, tout le monde est traumatisé et dans le monde entier !

    • Déjà il va bien falloir comprendre qu’on va devoir vivre avec, le virus ne disparaîtra pas par magie, on ne va pas pouvoir se cacher pendant 50 ans! Oui, les parents ont besoin de leur salaire pour vivre et les enfants d’instruction, en quoi c’est si choquant?
      Ensuite, les personnes fragiles peuvent de toute façon attraper une saloperie à l’école, sans que ce soit la covid. A chaque épidémie de grippe ils pourraient mourir, il y a régulièrement des cas de méningite, et des épidémies de tuberculose (si si, en France), l’EBV…. L’école est et a toujours été un bouillon de culture. Leur peur est totalement irrationnelle, il va falloir qu’elles fassent de grosses thérapies ou qu’elles envisagent sérieusement de changer de métier pour en faire un où elles pourront se cacher chez elles loin de la vie et de tout contact social jusqu’à la retraite.
      Sinon, il n’y a bien que dans l’EN que l’on assiste à ces pleurnicheries de la part des personnes soit disant fragiles, heureusement que les soignants, les caissières, les éboueurs, les livreurs… n’ont pas réagit comme ça en mars et avril. Les problèmes de PE, c’est que eux n’ont pas de problème de sécurité de l’emploi, il ne risque pas un plan social et quoi qu’il arrive ils auront leur salaire à la fin du mois…

      • Diviser pour mieux régner….ça marche toujours… tous les salariés ont le droit de ne pas risquer leur santé et leur vie au travail…c est la loi
        Quid de.l employeur qui ne met pas.les mesures de protection en place? C est la faute du salarié qui se plaint mais pas de l etat qui ke prend pas les mesures…je ne connais pas de profs ou pe qui souhaite reprendre le télétravail et renvoyer les enfants à la maison mais se retrouver avec 30 gamins entassés dans une classe sans les fesses distanciation puis les voir changer de salle sans désinfection des tables pour aller s installer à la table occupée par le copain a l heure d avant,circuler dans les couloirs, manger tous ensemble a la cantine …je me pose des questions…embaucher des profs au lieu de supprimer des postes et placer les enfants dans de vraies situations d apprentissage( une vingtaine d eleves par classe) réduirait déjà qq risques et permettrait,virus ou pas virus,une amélioration de la vie des eleves…mais non…il faut faire des économies pour refiler l argent aux grands groupes qui licencient. BOnne chance à nos héros d hier: les caissiers et caissiers licenciés par AUchan, les soignants qui voient les lits d hopitaux se fermer…mais oui continuons à reprocher aux gens d etre inquiet pour leur santé pendant que notre gouvernement continue en toute impunité à nous balader

  3. Bah c’est sur qu’en se ré filant le covid entre eux ils risquent moins d’être mis en quarantaine. Et malades en plus….. Franchement, il faut être cohérent à un moment. Faut se rendre compte que les annonces c’est comme ça arrange le gouvernement. Les masques ça ne sert à rien quand il n’y a pas de masque, puis quand il y en a, bah si en fait c’est important et même obligatoire. Les enfants un coup c’est porteurs, un coup non…. C’est comme la fro tuere alpine pour tchernobyl ! Faut arrêter d’être complètement naïf aussi ! On nous prend pour des cons et on nous expose inutilement et les gamins aussi…. On verra bien,

    • Tu as tout dit
      Tu crois qu’on va avoir une
      médaille ? 🎖️😂
      Même pas un mot sur les personnels vulnérables,ni les adultes de l’école, d’ailleurs les asems sont toutes infectees dans une école, certaines hospitalisées, il faut juste s’en sortir et ne pas mourir,
      Il ne faut compter que sur soi et surtout pas sur le gouvernement…
      Les enfants ne seront pas plus traumatisés s’ils manquent une semaine d’école, que les adultes vulnérables qui vont travailler la peur au ventre,
      Dans cette crise, tout le monde est traumatisé et dans le monde entier !

    • On n’est pas gnangnan
      Juste peut-être à risque de faire une forme grave et âgées,
      Ça change la vision des choses
      Tant mieux pour ceux qui ont la santé
      Profitez en, mais ne critiquez pas ceux qui ont des problèmes,

  4. N’oublions pas les aesh (avs) qui sont au plus près des enfants, les psychologues scolaires trop souvent mis de côté et pourtant indispensables en cette période de crise, les intervenants extérieurs (rased, etc)…. Mais comme certains disent cela ne compte pas, sachant qu’on attend toujours une catastrophe pour réagir…

  5. Il n existe pas de vie, de travail sans relation humaine . Pas un jour sans accident. La même loterie pour tout le monde …

    et pourtant les parents , Madame Michu la caissière, et Monsieur Michu le travailleur usine …. se taisent !
    Pourquoi?

    Vous avez les réponses, c ‘est sûr.

    Alors pas de panique !. et

    Faites comme beaucoup de monde,

    Agissez ,arrêtez les médias, et prenez du plaisir à votre métier si vous aimez ce pour quoi vous avez tant donné d ‘efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*